"Je suis également un être humain. J'ai un coeur. Peut-être pas forcément le même que le votre, en tout cas il est à la même place", a déclaré Nicolas Sarkozy à la journaliste Audrey Pulvar qui l'interrogeait sur les objectifs chiffrés du gouvernement en matière d'expulsions. Mais "il n'y a pas d'un côté les êtres humains qui comprennent et de l'autre les sans-coeur". (source)

Ah, il avait pas encore parodié VGE, voilà qui est fait avec une reprise à l'eau de rose de la célèbre réplique dont on sait qu'elle n'avait absolument rien de spontané. Déjà à l'époque, on nous la jouait. Ca devait faire un moment qu'il cherchait à la placer celle-là. Allez, voilà l'avènement de la présidence midinette ! Sortez les mouchoirs ! On lui fait un cours sur les sociopathes ?