Qu’entends-je à la radio ce matin ? Un nouveau " livre " de Valérie Bénaïm (qui cherche un petit coin sous les sunliglts en raclant les fonds de poubelle people) : " La véritable histoire de Carla et Nicolas ". Rien que le titre, on réprime déjà le fou rire.

Attention, mesdames et messieurs, vous allez enfin connaître THE TRUE STORY, la vérité (toute nue) ! Et vous pourrez au passage vous régaler de quelques anecdotes croustillantes comme vous les adorez ! (" Pendant le diner, la chevelure de l’ex mannequin frôla inopinément la main puissante du président qui lui lança alors un regard de braise ") Ouais ! On en frissonne déjà !

Votre pouvoir d’achat plonge dans la faille océanique, vous allez bientôt retourner ramer 40 h ou plus sans RTT ou partir vivre chez les Roumains (à vous de choisir), mais on va vous occuper l’esprit sainement, pas de souci.

Un léger malaise face à ce couple rafistolé à la va-vite après un divorce plus que gênant en début de mandat présidentiel (après nous l’avoir joué, " Cécilia est revenue et nous avançons main dans la main ") ? Un petit sourire en coin à l’idée que décidément, cette histoire controversée de sms, c’est loin d’être invraisemblable, et ça colle même plutôt pas mal au personnage ? Que nenni ! Chassez là ces mauvaises pensées. On va vous reconfigurer tout ça en rose bonbon. Un conte de fées on vous dit ! Une histoire d’amour, chabadabada et tout le toutim, ok ? Un vrai remake de Marilyne et JFK, une étoile et un lion, pour faire rêver la ménagère qui récure sa casserole derrière son évier. Un coup de foudre tiens, rien moins que ça. Ils se virent et instantanément, surent dans un éclair fulgurant qu’ils allaient faire plein de petits bébés ensemble (Heu… non, c’est pas très glamour ça, et pas assez moderne, et puis ils ont passé l'âge aussi)… et surent qu’ils allaient adopter pleins de petits cambodgiens !

Attention, un petit extrait pour vous mettre l’eau à la bouche :

once_upon_a_time

THE rencontre (chez le publicitaire Jacques Séguéla, lors d'un dîner en novembre 2007)

"En arrivant, j'ai compris que c'était un "blind date" (un rendez-vous arrangé, ndlr). Il y avait trois couple et nous deux, deux célibataires. Cela a été immédiat. Je ne m'attendais pas à quelqu'un de si drôle, de si vivant. Son physique, son charme, son intelligence m'ont séduite. Il a cinq ou six cerveaux remarquablement irrigués. Je le remarque tous les jours. Vous lui parlez de quelque chose, il est en train de lire un dossier, vous vous dites, le pauvre, il est épuisé, il est tard. Eh bien en fait, il entend tout, tout en intégrant le dossier qu'il lit. Je n'ai pas connu de crétin auparavant, ce n'est pas mon genre. Mais lui, ça va très, très vite. Et puis il a une incroyable mémoire".

Cinq ou six cerveau remarquablement irrigués ? mdr ! On est censé se demander si la quequête présidentielle est également remarquablement irriguée là ? Et il a une incroyable mémoire ?! A géométrie variable je dirai pour rester dans le sujet, mais bon… Enfin j’en reviens aux cinq ou six cerveaux quand même… avouez que c’est pas banal… cinq ou six neurones à la rigueur on aurait opiné du chef, mais là…. Ca devrait intéresser Fox Mulder…

Donc si on résume la situation : Carla kiffe à mort son brillant politicien aux facultés intellectuelles surdéveloppées (c’est sûr que même si on le cite pour éviter un vide éloquent fallait quand même mettre l’accent sur autre chose que le physique) et cette révélation est sans doute censée booster l’imaginaire des lectrices de la collection Arlequin (" Si un mannequin qui a collectionné les amants est raide amoureuse de lui, c’est qu’il doit avoir un truc exceptionnel c’t’homme là ! "). Alors, une bête au lit Sarko ? Zut, c’est quand même la VERITABLE question qui se pose. Ben voui, Valérie, tu veux faire dans le trash romantique populo, y a de l’idée mais faut creuser encore un peu si tu veux faire un best seller (quoique, à mon avis, t’ en feras un quand même va !).

crapaud