31 mai 2008

La vulgarité au pouvoir

Je manque de m'étrangler hier en apprenant une info dont je n'avais pas entendu parler à l'époque: annulation d'un mariage en avril dernier par le Tribunal de Lilles, au motif que la mariée avait menti sur sa virginité, sur le fondement de l'article 180 du code civil qui prévoit cette possibilité d'annulation en cas d'erreur sur une qualité essentielle de la personne pour une des parties. Un Français converti à l'islam, avait consenti à cette union "sous l'empire d'une erreur objective" nous dit-on. Et c'est le soir de... [Lire la suite]
Posté par TendrePoison à 12:20 - - Commentaires [14] - Permalien [#]