• Les comportements et phénomènes bizarres avant et après les attentats

- Pourquoi les 6 et 7 septembre puis le 10 septembre y a-t-il eu des achats massifs, sur le marché à terme de Chicago, d’actions de United et American airlines, les deux compagnies dont les avions ont été détournés. A la réouverture des bourses, les spéculateurs ont revendu réalisant des bénéfices qui se chiffrent à plus de 10 millions de dollars. Qui étaient-ils? comment expliquer que la CIA qui surveille en temps réel les marchés financiers, grâce à des logiciels et des programmes spéciaux, n’ait rien vu, rien perçu, rien compris?

- Pourquoi John Ashcroft , ministre de la Justice, a t-il arrêté quelques temps avant les attentats de voler sur les lignes aériennes commerciales du fait d'une ré-évaluation des menaces contre les vols commerciaux ? Est-il vrai, comme il l’affirme lui-même, que le juge américain, David Philip Schippers, ait prévenu de nombreux sénateurs et représentants américains, ainsi que John Ashcroft, un mois et demi avant le 11 septembre, de l’imminence d’attentats sur Manhattan et Washington, orchestrés par des terroristes liés à Ben Laden à l’aide d’avions suicides ?

- Pourquoi, 8 heures avant les premiers détournements d’avions, le maire de San Francisco, Willie Brown, a-t-il reçu de son personnel de sécurité, le conseil de ne pas prendre d’avion de ligne ce matin là, alors qu’il avait prévu de s’embarquer pour New York ? (San Francisco Chronicle - 12 septembre 2001 ; Counterpunch - 14 septembre 2001) 

- Pourquoi, alors que l'emploi du temps de Bush le jour des attentats était public, le Service Secret n'a t-il pas, selon la procédure standard, immédiatement déplacé le Président dans un lieu sécurisé ? Au lieu de ça, ils l'ont autorisé à rester pendant 10 minutes dans la salle de classe où il se trouvait… Cela signifie t-il que l'administration connaissait suffisamment les attaques pour savoir que le président n'était pas menacé ?

- Le matin du 11 septembre, le ciel américain était envahi d’appareils militaires, en raison de manœuvres organisées par le NORAD, chargé de la protection aérienne du territoire américain. Pourquoi  l’alerte concernant le 1er détournement a t-elle été donnée avec un très long retard ? Pourquoi, alors qu’il existe de nombreuses bases militaires aériennes à proximité de New York Washington et Boston, d’où avaient décollé les avions, les appareils chargés de les intercepter ont-ils décollé de bases beaucoup plus éloignées ? Pourquoi ces chasseurs capables de voler à plus de 2.000 km/h n’ont-ils jamais dépassé les 700 km/h, c’est à dire la vitesse de l’avion qu’ils poursuivaient et qu'ils n’ont par conséquence jamais été en mesure de rattraper ?

- Pourquoi la procédure habituelle d’interception des avions détournés, ou n’émettant plus de signal radar, n’a pas été suivie par le FFA et le NORAD, les deux organismes chargés de la sécurité aérienne américaine, alors que cette procédure est régulièrement mise en œuvre sans problème (plusieurs dizaines de fois par an) et dans un laps de temps record qui ne dépasse pas les quelques minutes ?

- Les Boeing 767 et 757, avions utilisés pour les attentats, sont les seuls à avoir été conçus par Boing pour être totalement contrôlables à distance en mode d'urgence sans intervention humaine depuis le décollage jusqu'à l'atterrissage.

- Pourquoi George Bush a-t-il demandé au leader de la majorité sénatoriale, Tom Daschle, de limiter l’enquête sur les événements du 11 septembre à une enquête sur les failles des services de renseignements ?

- Pourquoi personne n’a été sanctionné, ni au FBI, ni à la CIA, ni dans aucune administration chargée de la sécurité des citoyens américains, alors même que l’incompétence des services de sécurité a été mise en avant pour expliquer leur inaction et leur impuissance avant et au moment des attentats ?

- Pourquoi différents éléments d'enquête ont-ils été bloqués systématiquement par le gouvernement américain ? Pourquoi les autorités américaines ont-elles volontairement occulté un certain nombre de faits troublants survenus avant, pendant et après ces événements ? Pourquoi les autorités ont-elles aussitôt instauré le secret défense ?

- Pourquoi George Bush a-t-il refusé, jusqu’en décembre 2002 et jusqu’à ce que les familles des victimes le menacent de porter l’affaire en justice, qu’une véritable commission d’enquête soit désignée, préférant laisser les comités de surveillance du Sénat et de la Chambre des Représentants mener l’enquête ?

- La composition de la commission nationale sur les attaques terroristes contre les USA traduit de nombreux conflits d'intérêt, et avant d'être publié, son rapport final a été purgé d'une trentaine de pages. Pourquoi ?

- Pourquoi Bush s’est-il opposé à la publication intégrale du rapport conjoint des comités de surveillance du Sénat et de la Chambre des Représentants ?

- Pourquoi Bush a-t-il autorisé, au lendemain du 11 septembre, tout président des Etats-Unis, présent, ancien ou à venir, à bloquer l’accès à tous les documents émanant de la Maison Blanche ? (The Guardian - 2 novembre 2001, ’Bush Block Public Access to White House Papers’) 

- Pourquoi a-t-il été impossible de retrouver les boites noires des avions ? Comment a-t-on pu, en revanche, retrouver le passeport d’un des terroristes dans les décombres du World Trade Center ?

- Pourquoi aucun média occidental, à l’exception du Toronto Star, ne s’est-il fait l’écho de la troublante affaire Vreeland ? Le lieutenant Delmart Edward Vreeland, prétendant travailler pour les services secrets de la marine américaine, a-t-il remis aux autorités canadiennes, le 12 août 2001, une enveloppe sous scellées (qui ne sera ouverte par les autorités canadiennes que le 14 septembre 2001) contenant la description détaillée des attentats de Manhattan ? Pourquoi Edward Vreeland a-t-il été arrêté par les autorités canadiennes et mis en prison pour fraude à la carte bancaire ? Est-il toujours en prison ? (Voir les quatre articles de Nick Pron du Toronto Star : Did This Man Predict Sept. 11 ? - 23 octobre 2001 ; US Looks Into Inmate’story, Jail Man Said He Tried To Warn About Attacks - 25 octobre 2001 ; Plot To Murder Judge May Never Have Existed - 31 octobre 2001 ; Was Ambassy Worker Poisoned - 21 janvier 2002). 

- Quelles étaient les informations contenues dans le rapport de la CIA remis à George Bush le 6 août 2001, rapport intitulé « Ben Laden déterminé à frapper aux Etats-Unis » (’Bin Laden Determined to Strike in US’) ? Pourquoi l’administration Bush refuse-t-elle de déclassifier le document, si, comme elle le prétend, il ne contenait aucune information d’importance ? (Newsweek - 27 mai 2002 ; The New York Times - 15 mai 2002).

  • Ceux qui portent le chapeau

- Deux jours après les attentats, le FBI a publié la liste, les photos des 19 pirates. Seul problème, 5 d’entre eux ont usurpé l’identité de personnes toujours vivantes qui se sont manifestées en découvrant leur visage sur la liste du FBI. Malgré leurs explications, passeports volés, absence de séjour aux Etats-Unis, le FBI n’a jamais modifié les photos sur ces listes.

- Pourquoi aucun des noms des présumés terroristes ne figurait sur la liste des passagers fournis par les compagnies aériennes au lendemain du 11 septembre ?

- Quand on pose la question à un pilote très expérimenté sur la capacité d’un pilote débutant et issu d’un aéro-club de piloter et de viser exactement une tour, sa réponse est catégorique: il est impossible même à un pilote expérimenté de viser aussi juste que l’ont fait les pilotes des avions qui se sont écrasé sur les tours de NY. 

- Est-il vrai que cinq des présumés terroristes du 11 septembre ont reçu une formation de pilotage sur des bases militaires américaines dans les années 1990 ? (Newsweek, 15 septembre 2001, ’Alleged Hijackers May Have trained at US Bases’) 

- Pourquoi Oussama Ben Laden, 5 ans après les attentats, n’est-il toujours pas inculpé officiellement pour les attentats du 11 septembre ? Aucun avis de recherche fédéral (federal warrant) n’a été lancé contre lui.

Comment se fait-il que Ben Laden ait été immédiatement identifié (évoqué par CNN moins de 2 minutes après le crash) ?

- Ben Laden a-t-il été soigné à l’Hopital Américain de Dubai en juillet 2001 comme l’ont affirmé Le Figaro, le Guardian et Radio France International ? (Le Figaro - 31 octobre 2001 ; The Guardian - 1 November 2001 ; United Press International - 1 Novembre 2001)

Ben Laden a-t-il rencontré le représentant local de la CIA, Larry Mitchell, lors de son hospitalisation ? (United Press International - 1 Novembre 2001) 

Pourquoi les Etats-Unis ont-ils refusé l’offre faite en mars 1996 par le Soudan, de leur livrer Ben Laden, alors que celui-ci figurait déjà sur la liste des terroristes les plus recherchés par les Etats-Unis ? (The Observer - 30 septembre 2001)

- Pourquoi les membres de la famille Ben Laden, résidant aux Etats-Unis au moment des attentats, ont-ils été exfiltrés discrètement vers l’Arabie Saoudite quelques jours après les attentats, alors qu’ils auraient dû être interrogés ?

- Existe-t-il toujours des liens d’affaire étroits entre la famille Bush et Ben Laden ? Combien de fois le père de Bush a-t-il rencontré le père de Ben Laden, d’autres membres de sa famille ou leurs représentants au cours des années 80 et 90 ? Quels sont les liens financiers unissant les deux familles ? Ben Laden a-t-il cessé d’être un agent de la CIA ?

- Pourquoi, en revanche, près de 2000 personnes n’ayant, peut-être, aucun lien avec les attentats du 11 septembre, ont-elles été arrêtées est mises en détention pour des durées indéfinies, sans qu’elles aient eu droit de voir un avocat, de connaître les charges retenues contre elles, ni de prévenir leurs proches ? Aujourd'hui, combien d’entre elles sont encore en détention ?

- Que cache l’arrestation de Zacarias Moussaoui mis en prison sans aucune preuve contre lui ? A travers le procès Moussaoui, les autorités américaines affirmaient vouloir faire la lumière sur les attentats du 11 septembre, or Moussaoui, chacun le sait, était arrêté avant même cet évènement. D’autre part, il est tout à fait étrange que les deux auteurs présumés des attentats, notamment Khalid Sheikh Mohammed, détenus pas les Américains depuis 2003 n’aient pas été jugés. George W. Bush vient de déclarer que ce responsable d’Al Qaida serait transféré à Guantanamo et jugé par un tribunal militaire ce qui réduit évidemment la portée de ses révélations et du débat.

- Pourquoi Mahmoud Ahmad, président des services secrets pakistanais au moment des attentats, et soupçonné d’avoir transféré 100 000 $ au chef présumé des attentats du 11 septembre, Mohammed Atta, n’a-t-il pas fait l’objet de poursuites de la part du Pakistan ou des Etats-Unis qui n’ont pas demandé son extradition ? Pourquoi les Etats-Unis n’ont-ils pas réclamé l’ouverture d’une enquête sur les liens supposés entre Mahmoud Ahmad et l’un des responsables des attentats du 11 septembre ? (Voir l’Article de L’Idiot du Village intitulé ’Le 11 septembre et les services secrets pakistanais’)

  • L'effondrement problématique des tours

- Des tours peuvent-elles réellement s'effondrer de manière verticale comme elles l'ont fait, sans une explosion à la base ? Qu'est-ce qui aurait pu causer cet effondrement ? La température de fusion de l'acier étant de 1482 ° C, et la température max que peut atteindre le carburant des avions kamikazes étant de 982°C,  ça ne pouvait pas être suffisant pour que la fragilisation des structures métalliques provoque l'écroulement.

- Pourquoi les tours ont-elles été mises sous tension les 8 et 9 septembre, entraînant une coupure de courant de 30 heures concernant notamment tout le système de sécurité et de surveillance par caméra de la tour sud ? Un employé de la Firm Fiduciary Trust, Scott Forbes, a noté pendant ce laps de temps une grande activité dans l'édifice, sur différents étages, alors que plusieurs équipes de techniciens entraient et sortaient sans aucune vérification électronique de sécurité, ni caméra. La tour aurait-elle été truffée d'explosifs à ce moment là ? (version officielle: mise à jour du système de câblage réseau).

- Pourquoi des secousses sismiques de 2.1 et 2.3 ayant pour épicentre le sous-sol des tours ont-elles été enregistrées par l'Université de Columbia lorsque celles-ci se sont effondrées ?

- Pourquoi la tour 7 s'est-elle effondrée, alors qu'elle n'a été touchée par aucun avion, qu'elle n'a subi que des dommages légers superficiels dus à l'effondrement des tours jumelles et qu'elle était séparée de ces tours par une autre tour restée debout ? Le propriétaire du WTC, Larry Silverstein, a admis dans un documentaire diffusé par la chaîne PBS en septembre 2002 ("America Rebuilds"), avoir autorisé la destruction contrôlée de la tour 7… pourquoi ? (version officielle: l'écroulement est dû à un incendie, mais la possibilité matérielle de cette théorie est contestée).

- Que signifient les nombreux témoins (policiers, pompiers, journalistes, civils) et les documents vidéos, qui attestent d'une détonation à la base de la tour 1 environ 9 secondes avant les écroulements ? Les témoins et les vidéos attestent également d'explosions en série le long de la tour au fur et à mesure de la chute… comment expliquer cela ?

  • L'avion fantôme du Pentagone

- Pourquoi les premières images du pentagone ne montraient-elles aucun débris d'avion et pourquoi les pelouses étaient-elles intactes et les dommages dans la façade incohérents avec un crash d'avion ? Pourquoi les ailes ne sont-elles pas à l'extérieur du bâtiment, car au vue de la taille du trou, elles se seraient " déchirées "  et il y aurait forcément des débris ? C'est le seul crash aérien au monde où il n'y a aucun débris !

- Pourquoi n'y a t-il pas d'avion non plus à l'intérieur du bâtiment ? Selon les journalistes et les pompiers il n'y pas d'avions dans le pentagone. Version officielle: l'avion s'est introduit dans le bâtiment et s'est consumé entièrement (a disparu) avec la chaleur.

- Que penser des nombreux témoignages qui décrivent " quelque chose comme un missile " ou un " petit jet " mais pas un avion de ligne ? 

- Une caméra de sécurité du pentagone a filmé l'impact avec des images prises à une seconde d'intervalle, la première photo a saisi une image de l'appareil. Rien de bien concluant si ce n'est que cet appareil ( qui semble bien petit quand même ) se trouve environ à 6 mètres du sol. Voila donc des pirates ne sachant presque pas faire fonctionner un avion, voler avec un 757 à plus de 850 km/h à 6 mètres du sol, et cela sans aucun signalement de souffle de réacteurs ni de turbulences de la part des riverains ou passants !

  • A qui profite le crime ?

- Donald Rumsfeld, ne cherchait-il pas, sans succès jusqu’au 11 septembre, à convaincre le Congrès américain de la nécessité de débloquer des sommes considérables pour son projet controversé de développement d`armes spatiales ?

- Le coût de désamiantage des tours aurait-il été supérieur à leur reconstruction ?

- Le Président des Etats-Unis Eisenhower n’avait-il pas raison de mettre en garde les Américains contre les dangers d’une mainmise du complexe militaro-industriel sur la politique américaine ? (Voir son discours d’adieu du 17 janvier 1961).  Le procureur Jim Garrison, à l’issue de son enquête sur l’assassinat de Kennedy, n’avait-il pas déclaré être terrifié par sa découverte que la CIA et le Pentagone dirigeant, de fait, les USA ? (’In a very real and terrifying sense, our Government is the CIA and The Pentagon, with Congress reduced to a debating society’. Octobre 1967)                                                    

- George Bush n’est-il pas le fils d’un ancien Président des Etats-Unis, lui-même ancien dirigeant de la CIA ?

- Bush, père et fils, n’ont-ils pas des intérêts personnels dans l’industrie pétrolière texane, ainsi que dans celle de l’armement (à travers le groupe Carlyle) ? N’est-ce pas aussi le cas de la plupart des membres de l’administration Bush et des néoconservateurs ? (le vie-président, Dick Cheney, a été président de la société Halliburton, leader mondial des services pétroliers et principal bénéficiaire des contrats pétroliers Irakiens ; Condoleezza Rice a été neuf années au service de la société de prospection pétrolière Chevron ; le secrétaire au Commerce, Donald Evans a accompli presque toute sa carrière professionnelle au sein du secteur pétrolier ainsi que Spencer Abraham, le secrétaire à l’Energie et Kathleen Cooper, sous-secrétaire au Commerce.

- L’une des clefs de la puissance mondiale ne réside-t-elle pas dans le contrôle des espaces territoriaux et des richesses énergétiques de l’Eurasie ?

- Les attentats du 11 septembre n’ont-ils pas permis au gouvernement américain de mettre en oeuvre son agenda géostratégique en justifiant, auprès du public américain, la militarisation de la politique étrangère des USA, l’invasion de l’Afghanistan et celle de l’Irak ?

- Les attentats du 11 septembre n’ont-ils pas permis aux Etats-Unis d’installer des bases militaires en Asie Centrale (Uzbekistan et Kirgystan) au détriment de l’influence traditionnelle de la Russie (et d’offrir une assistance policière et militaire à d’autres pays d’Asie Centrale, notamment au régime totalitaire du Turkménistan), d’étendre leur coopération militaire avec l’Indonésie et les Philippines, d’opérer un spectaculaire rapprochement avec les pays de l’ancien bloc de l’Est au détriment de l’Union Européenne (ces pays étant peu à peu intégrés à l’OTAN), de s’installer militairement en Afrique (Golf de Guinée, Tchad et certainement bientôt en Afrique du Nord) au détriment de la France (qualifiée « d’ennemi stratégique des Etats-Unis » par Michael Ledeen, l’un des principaux conseillers de Karl Rove, la tête pensante de George Bush en matière de politique étrangère ?

- Les attentats du 11 septembre n’ont-ils pas permis aux Etats-Unis de s’ouvrir de nouveaux marchés pour l’exportation d’armes, de s’octroyer de nombreux chantiers industriels et/ou pétroliers dans les pays occupés, de diversifier leur sources d’importation énergétique au détriment à la fois de l’Arabie Saoudite, jugée peu fiable et instable, et de l’OPEP ?

- Les attentats du 11 septembre n'ont-ils pas permis au gouvernement de restreindre les libertés publiques en passant le Patriot Act ?

- Les attentats du 11 septembre n’ont-ils pas été une formidable aubaine pour la société pétrolière et gazière américaine Unocal qui négociait, sans succès, depuis de nombreuses années avec les Talibans la création d’un pipeline gazier devant traverser l’Afghanistan ? L’envoyé spécial, Zalmay Khalilzad, détaché par l’administration Bush auprès du gouvernement afghan pour représenter Washington, n’est-il pas un ancien cadre d’Unocal ? Le Président afghan, Hamid Karzaï, nommé par Washington à l’issue de la guerre, n’était-il pas lui aussi un ancien employé d’Unocal ?

- Henry Kissinger, choisi par Bush pour présider la commission d’enquête du Congrès américain sur les attentats du 11 septembre, n’était-il pas l’un des consultants choisis par la société Unocal pour lui permettre de faire avancer le projet de pipeline en Afghanistan ?

- Qui a commandité l’assassinat du Commandant Massoud, tué deux jours avant les attentats du 11 septembre ? Le commandant Massoud n’était-il pas un opposant déclaré de la présence américaine dans son pays ? Pourquoi l’administration américaine a-t-elle soutenu le régime Taliban, au moins jusqu’en 2000, en lui fournissant, à travers le canal des services secrets pakistanais (l’ISI), financement et armes pour lutter, notamment, contre l’Alliance du Nord du Commandant Massoud ? N’était-ce pas, notamment, parce que l’administration américaine voyait dans le régime Taliban, le seul mouvement politique structuré capable de stabiliser la région et de permettre la réalisation du projet pétrolier d’Unocal ?

- Les attentats du 11 septembre n’ont-ils pas été une formidable nouvelle pour les vendeurs d’armes américains qui ont vu le budget militaire des Etats-Unis augmenter de 40%, les fonds nécessaires au développement des armes spatiales débloqués sans discussion par le Congrès américain et la conclusion d’innombrables contrats militaires dans le cadre des deux guerres lancées par l’administration Bush ?

- Les attentats du 11 septembre n’ont-ils pas été une formidable nouvelle pour George Bush, mal élu et empêtré dans les affaires au moment des attentats (notamment l’affaire Enron) ?

- Certains membres du Pentagone n’ont-ils pas, dans le passé, imaginé de perpétrer des attentats sur le sol américain afin de mobiliser l’opinion publique en faveur d’objectifs géopolitiques américains ? (en 1962, le Pentagone présentait à Kennedy et au ministre de la défense, Robert MacNamara, un projet d’invasion de Cuba dénommé Opération Northwoods. Afin de justifier cette invasion, le rapport détaillant le projet, préconisait, notamment, de faire exploser un navire américain à Guantanamo Bay et d’attribuer l’attentat aux Cubains, de faire couler un bateau de réfugiés Cubains en route vers la Floride (soit réellement soit facticement), ou encore de créer un incident qui ferait croire qu’un avion cubain à abattu un avion de ligne américain. (Executive Intelligence Review, 12 Octobre 2001, l’article d’Edward Spannaus intitulé ’When US Joint Chiefs Planned Terror Attacks on America). 

- Pourquoi pratiquement aucun grand média occidental n’a-t-il mené une enquête critique sur le 11 septembre qui constitue pourtant un événement majeur dans les relations internationales ?